A wide view of  Le Chambon-sur-Lignon.
Séquence

Apprendre l’Histoire: Sauvetage dans le Journal de Peter Feigl

À l’aide d’extraits de journal et de documents historiques, les élèves apprennent à connaître les réseaux complexes de sauvetage qui ont coopéré pour sauver la vie d’enfants juifs pendant la Shoah.

Published:

This resource is intended for educators in France. Cette ressource est destinée aux enseignants en France.

At a Glance

Séquence

Language

French — FR

Grade

Sixième–12
  • Histoire de la Shoah

Overview

Résumé

Cette leçon a été rédigée à l’origine par Colleen Tambuscio, éducatrice experte de l’Holocauste. 

Entrées du journal extraites de Salvaged Pages utilisées dans cette leçon: Peter Feigl, 5 janvier 1943, 15-31 janvier 1943, 1er février 1943 

L’occupation allemande et la politique nazie ont obligé les Juifs, en particulier ceux qui avaient une famille, à faire tout ce qui était en leur pouvoir pour se protéger et protéger leurs enfants. Beaucoup ont essayé d’émigrer légalement, mais ils ont été soumis à de sévères restrictions et à des dépenses énormes qui ont souvent rendu cette option impossible. Alors que la persécution nazie s’intensifiait, les parents cherchaient toute possibilité de sauver la vie de leurs enfants, y compris des tentatives de dissimulation de leurs origines juives par le biais d’une conversion religieuse, en les cachant ou en les renvoyant comme réfugiés dans des pays inoccupés. Dans certains cas, cela signifiait confier la vie de leurs enfants à des étrangers. 

Peter Feigl a consigné dans son journal les efforts déployés par de nombreuses personnes pour le mettre à l’abri et l’aider à survivre dans la France occupée, dont Daniel Trocmé, directeur du pensionnat de Chambon-sur-Lignon. Cette partie de son périple a commencé en 1942, alors que les Allemands commençaient à déporter des Juifs nés à l’étranger en France. Pendant les deux années à venir, il survivra grâce aux efforts de parfaits inconnus qui risquèrent leur vie, dont le pasteur André et Magda Trocmé du village de Le Chambon-sur-Lignon, dans le sud de la France.

 

La décision de sauver la vie de Juifs pendant l’Holocauste était une question de vie ou de mort pour les persécutés et pour ceux qui tentaient de sauver ces vies menacées. 

  • Pensez aux risques liés au sauvetage de personnes en danger. Si la décision d’aider compromet votre sécurité ou celle de ceux que vous aimez, qu’est-ce qui vous ferait choisir une action ou l’autre? 
  • Quels facteurs jouent un rôle dans la décision d’un individu de porter secours? Pensez à la richesse, à la foi, aux relations personnelles, aux valeurs morales et à d’autres variables. 
  • Y a-t-il un absolu moral dans de telles circonstances? Si vous croyez que nous devrions toujours aider dans de telles situations, comment justifiez-vous le risque de vous blesser ou de blesser ceux que vous aimez? Si vous croyez que nous ne devrions pas avoir à agir, comment justifiez-vous le fait de vous détourner de ceux qui sont dans le besoin?

Dans cette leçon, les élèves examineront les grands risques personnels courus par les personnes qui choisissent de porter secours aux Juifs. En étudiant des supports supplémentaires et en lisant des extraits du journal de Peter à Chambon-sur-Lignon, les élèves approfondiront leurs connaissances des opérations de sauvetage et des réseaux complexes qui ont été mis en place pour sauver la vie d’enfants juifs pendant la Shoah.

Cette séquence comprend : 

  • 2 activités
  • 1 stratégies pédagogique
  • 1 texte
  • 1 évaluation

Preparing to Teach

Save this resource for easy access later.

Save resources to create collections for your class or to review later. It's fast, easy, and free!
Have a Workspace already? Log In

Plan de séquence

Mise en œuvre pédagogique

Commencez par demander aux élèves de discuter des risques et des facteurs impliqués dans le sauvetage de personnes en danger. D’après ce qu’ils savent déjà de l’Holocauste, le sauvetage pendant l’Holocauste était-il différent? 

Demandez aux étudiants de lire les entrées suivantes à partir de début janvier 1943.  

Mardi 5 janvier 1943 [Les Caillols] 

Mme B. [Brémond] (ils se sont mariés) a écrit une lettre à M. Trocmé dans laquelle elle lui a demandé s’il n’avait pas de poste pour moi chez lui. 1 Je lui avais demandé de me laisser aller à l’école. Elle a remis cette lettre à une jeune fille, Simone Fullenbaum, qui vivait auparavant aux Caillols et vit maintenant aux Grillons avec M. Trocmé. J’espère que je pourrai y arriver. La nourriture y est digne des rois (beurre, pommes de terre, etc.). Je me demande ce que vous vivez de votre côté. . . Votre fils pense à vous.  2

Vendredi 15 janvier 1943 

On nous a dit que nous devions sortir dans deux ou trois jours. À mon retour de Marseille à midi, Mme B. m’a dit qu’elle avait reçu un télégramme de M. Trocmé. Il a une vacance et m’attend le plus tôt possible. Encore une fois j’ai de la chance. J’ai vite fait mes valises pour pouvoir partir tôt samedi à 7h20. 

Demandez aux élèves de réfléchir à ces deux entrées. Que révèlent-ils sur les circonstances de la vie de Peter en tant que garçon de quatorze ans vivant seul? Qu’avons-nous appris sur les efforts de sauvetage pendant la Shoah grâce à ses entrées? Quelles sont les questions qui restent sans réponse? 3  

Si le sauvetage pendant la Shoah est un nouveau sujet, il peut être utile de fournir un aperçu sur le sauvetage du United States Holocaust Memorial Museum.

 

  • 1Ceci est une référence à Daniel Trocmé, directeur du foyer pour enfants Les Grillons au Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire, où Peter a été envoyé plus tard, le 16 janvier 1943. Daniel Trocmé était le cousin du pasteur André Trocmé, chef spirituel de la communauté protestante de Chambon sur Lignon.
  • 2Alexandra Zapruder, ed., Salvaged Pages: Young Writers’ Diaries of the Holocaust, 2e édition (New Haven: Yale University Press, 2015) 77.
  • 3Alexandra Zapruder, ed., Salvaged Pages: Young Writers’ Diaries of the Holocaust, 2e édition (New Haven: Yale University Press, 2015) 77.

Le Chambon-sur-Lignon, l’endroit où Peter a été caché de janvier 1943 à décembre 1943, est devenu l’une des opérations de sauvetage les plus considérées de l’histoire de l’Holocauste.  M. Trocmé, comme Peter le mentionne dans son journal, était Daniel Trocmé, le cousin du pasteur André Trocmé, pasteur protestant du village de la Haute-Loire, qui, avec son épouse Magda, a caché des milliers de réfugiés juifs, notamment des enfants. 

De tels efforts courageux pour sauver des vies à vos risques et périls ne sont pas chose courante. Ils ont demandé aux individus et aux communautés de prendre des risques personnels énormes. 

  • Commencez par discuter de leur compréhension générale du sauvetage pendant l’Holocauste.  Un outil utile pourrait être de créer un Stratégie d’enseignement SVA sur le sauvetage et complétez les deux premières colonnes «Que savez-vous sur le sauvetage pendant la Shoah?» «Que vous demandez-vous au sujet du sauvetage pendant la Shoah?» 
  • Demander aux élèves de lire Le journal de Peter Feigl, écrit à Chambon-sur-Lignon.  Demandez aux élèves d’ajouter de nouvelles informations dans la troisième colonne de leur tableau SVA, «Qu’avez-vous appris sur le sauvetage?» en se basant sur ces entrées. 
  • Regardez la photo de Peter vivant à Chambon-sur-Lignon. Quelles nouvelles informations avez-vous sur le quotidien de Peter à Chambon-sur-Lignon grâce à cette photo? Que pouvez-vous ajouter à votre tableau?
  • Lisez le résumé suivant du United States Holocaust Memorial Museum sur le village de Chambon-sur-Lignon et les efforts de sauvetage qui ont été effectués.
  • Demandez aux élèves de continuer à ajouter des informations à leurs tableaux SVA.

Évaluation

Choisissez l’une des questions clés de cette leçon pour y répondre sous forme d’essai. Votre essai doit inclure au moins une entrée du journal de Peter Feigl comme point de référence pour votre réponse. Il peut inclure n’importe quel support supplémentaire inclus dans la leçon. 

  • Pensez aux risques liés au sauvetage de personnes en danger. Si la décision d’aider compromet votre sécurité ou celle de ceux que vous aimez, qu’est-ce qui vous ferait choisir une action ou l’autre? 
  • Quels facteurs jouent un rôle? Pensez à la richesse, à la foi, aux relations personnelles, aux valeurs morales et à d’autres variables. 
  • Y a-t-il un absolu moral dans de telles circonstances? Si vous croyez que nous devrions toujours aider dans de telles situations, comment justifiez-vous le risque de vous blesser ou de blesser ceux que vous aimez?  Si vous croyez que nous ne devrions pas avoir à agir, comment justifiez-vous de vous détourner de ceux qui sont dans le besoin?

How are you planning to use this resource?

Tell Us More

Materials and Downloads

Ressources d'autres organisations

Nous recommandons d'utiliser ces documents dans cette séquence.
Le Sauvetage Des Juifs
United States Holocaust Memorial Museum
Le Chambon-Sur-Lignon
United States Holocaust Memorial Museum

Was this resource useful?

Tell us More

Unlimited Access to Learning. More Added Every Month.

Facing History & Ourselves is designed for educators who want to help students explore identity, think critically, grow emotionally, act ethically, and participate in civic life. It’s hard work, so we’ve developed some go-to professional learning opportunities to help you along the way.

Using the strategies from Facing History is almost like an awakening.
— Claudia Bautista, Santa Monica, Calif